Ebony Ark

Espagne

Ebony Ark (2004)
Decoder (2004)
Decoder 2.0 (2006)
When The City Is Quiet (2008)

Toute une démo! Imaginez un mélange de Symphony X et de Nightwish. C'est vraiment progressif et technique tout en étant mélodique. La très belle voix de la chanteuse et les paroles nous apportent un côté gothique. Avec un excellent CD comme celui-là, ce groupe espagnol nous laisse envisager un avenir prometteur. "What A Feeling" est une reprise "métal" de la chanson bien connue du film Flashdance.
Wow! Un album fantastique! Très diversifié! C'est power, progressif, mélodique, gothique, hard rock, émotionnel, entraînant, heavy, délicat, ... Pour mesurer, on doit comparer à quelque chose. Je ferai donc des comparaisons avec d'autres groupes. Mais n'oubliez pas que Ebony Ark a sa personnalité et n'est aucun des groupes mentionnés dans les comparaisons. Je décris rarement un album chanson par chanson mais "Decoder" est tellement varié que je crois que ça s'impose. I-"In Our Memories" est une intro au piano. II-"Dead Men's Lives" est sûrement la chanson la plus power metal de l'album. Elle a quand même une bonne dose de variation. Elle a un son symphonique. L'album "Once" de Nightwish et tout particulièrement la chanson "Dark Chest Of Wonders" serait une piste de comparaison. Mais "Dead's Men's Lives" est encore plus power. III-"Damned By The Past" apporte une certaine touche à la Pantera par l'entremise de la guitare et de la voix masculine accompagnant la chanteuse principale Beatriz Albert. Elle chante super bien et les voix masculines qu'on retrouvent aussi dans d'autres chansons sont aussi très bonnes. IV-"Thorn Of Ice" comporte un refrain très chaleureux et très mélodique qui nous accroche tout en étant progressive. V-"Night's Cold Symphony" comporte des passages instrumentaux techniques dans le style de ceux de la chanson "Metropolis - Part I" de l'album "Images & Words" de Dream Theater. On ressent aussi l'influence de Symphony X dans cette chanson (comme dans plusieurs autres). VI-"Desire", VII-"Farewell", VIII-"Humans Or Beasts", IX-"Searching For An Answer" sont plus orientées vers la mélodie que vers la complexité mais sans jamais tomber dans le trop facile (Bien qu'une chanson puisse être à la fois mélodique et complexe). Pour ces chansons, Evergrey serait un indice de comparaison (entre autres). Elles sont aussi plus près du hard rock que du power metal (ou parfois un peu comme entre les deux). X-"Dreaming Silence" ramène un son plus progressif et certains passages plus planants me rappèlent la chanson "Suite Sister Mary" de l'album "Operation: Mindcrime" de Queensrÿche. XI-"Ball And Chains" est une ballade. Lorsque j'ai reçu cet album, je l'ai écouté plusieurs fois d'affilée... Ce que je fais rarement et seulement quand je trippe à fond! Quelques temps après, je me suis aperçu que mon site Web est le seul média canadien dans la section des remerciements de l'album! Muchas gracias Ebony Ark!
Cet album était supposé paraître en 2006 sous l'étiquette Transmission Records. Cette compagnie de disque a fait faillite et l'album n'est jamais paru sous cette étiquette. L'album est finalement paru un peu plus tard sous l'étiquette Hellion Records sous licence de Transmission Records... Il s'agit d'une nouvelle version de l'album "Decoder". Il a été réenregistré. Marco Hieltala de Nightwish participe au chant sur 3 chansons. Cette nouvelle version est légèrement plus symphonique. La chanson en bonus "A Merced De La Lluvia" est la version espagnole de "Searching For An Answer".
Moins bon et moins progressif que l'album "Decoder". Oubliez les passages techniques comme dans la chanson "Night's Cold Symphony" de l'album "Decoder". Vous comprendrez que je suis un peu déçu. J'aurais aimé plus de passages dans ce genre. Mais "When The City Is Quiet" est quand même entre très bon et excellent. La chanson en bonus est la même que celle de l'album précédent.

Accueil