Redemption

États-Unis

Redemption (2003)
The Fullness Of Time (2005)
The Origins Of Ruin (2007)
Frozen In The Moment - Live In Atlanta (2009)
Snowfall On Judgment Day (2009)
This Mortal Coil (2011)
Live From The Pit (2014)
The Art Of Loss (2016)

Je trouve cet album beaucoup moins bon que le suivant. Il faut dire que "The Fullness Of Time" est tellement bon que ce début de Redemption est plutôt ordinaire quand on le compare au second. Ce projet de Nicolas Van Dyk regroupe des membres de plusieurs groupes dont le chanteur de Fates Warning, Ray Alder. Mais sur cet album, il est seulement chanteur invité sur deux chansons. Il est le chanteur principal à partir du deuxième album. Ici, le chanteur principal Rick Mythiasin (Taraxacum / ex-Steel Prophet) est plutôt froid et à l'image de la musique guère émotionnelle et peu mélodique. La comparaison la plus proche au niveau du style de la musique de cet album serait les débuts de Fates Warning avec John Arch. Mais ça sonne légèrement plus moderne. De plus, au niveau du style du chant, le timbre de voix de Rick Mythiasin est assez près de John Arch.
J'adore! Ray Alder (Fates Warning) est maintenant le chanteur principal. Cet album est rempli d'émotion et me touche. Beaucoup plus mélodique et chaleureux que le premier album. Le personnage qui est plutôt désespéré et brisé retrouve tous ses morceaux dans la finale (IV. Transcendence) de la chanson du même titre de l'album. La musique et la voix nous transmettent si bien l'émotion qu'on s'élève avec lui quand il réalise qu'il est maintenant une meilleure personne en ayant connu et surmonté une grande souffrance. Alors que je trouve que le premier album a plutôt un style (au niveau de la musique et de la voix) ressemblant à la période de Fates Warning avec John Arch, ici le style de la musique se rapproche plus de la période de Fates Warning avec Ray Alder. Mais c'est un peu plus power metal (tout en étant progressif). Au niveau du style de la voix vous comprendrez que c'est identique! Si vous aimez cette période de Fates Warning avec Ray Alder, "The Fullness Of Time" est un incontournable. Je dois ajouter que c'est un album marquant pour moi et que je le qualifie de classique essentiel. De plus, c'est mon album préféré des années 00.
Depuis l'album "The Fullness Of Time", Redemption est devenu un groupe de référence. Tous les fans de métal progressif de la planète devraient posséder l'album "The Fullness Of Time". Maintenant que vous le possédez, je peux comparer "The Origins Of Ruin" à l'album précédent. Au niveau du style de la musique et de la voix, c'est pas mal semblable (bien que les deux longues chansons épiques de l'album précédent sont considérablement plus longues que les deux chansons de 9 minutes). Au niveau des paroles, elles me touchent aussi mais un peu moins dans l'ensemble que l'album précédent. Bien que certains passages me touchent autant. Avant de connaître l'album "The Fullness Of Time", j'apportais une certaine importance aux paroles mais je ne pensais pas qu'elles pouvaient faire une différence aussi énorme. Les paroles de l'album "The Fullness Of Time" apportent une nouvelle dimension à la musique. C'est également le cas avec l'album "The Origins Of Ruin". À cela s'ajoutent de la musique progressive dynamique extraordinaire et une voix pleine d'émotion. Tous ces ingrédients font en sorte que "The Origins Of Ruin" est aussi un classique essentiel. Vous devez maintenant posséder celui-ci en plus du précédent!
Concert enregistré le 5 octobre 2007 à Atlanta (USA). Un CD contenant l'audio de la prestation est inclus avec le DVD. Si vous aimez le groupe Redemption, ce DVD est un incontournable. La performance du groupe est excellente ainsi que la qualité de l'image et du son (bien que seulement disponible en Dolby 2.0 stéréo).
Difficile de trouver un défaut à cet album. La seule chose qui me déçoit un peu, c'est que les passages plus techniques qui nous mettent au défi ont disparu. L'album est par le fait même moins progressif. À part ça, tous les ingrédients que j'ai déjà décrits dans la chronique des 2 albums précédents sont présents. À noter, la participation du chanteur James Labrie de Dream Theater sur la chanson "Another Day Dies". "Snowfall On Judgment Day" est un album essentiel!
Les titres du Bonus CD de l'édition limitée que vous voyez dans la liste déroulante sont des reprises de Elton John, Starship, Toto, Journey, UFO et Tori Amos.

L'album "The Fullness Of Time" est arrivé au moment opportun dans ma vie. Si je n'avais pas vécu ce que j'ai vécu, je n'aurais pas compris la signification profonde des paroles. En octobre 2008, Nicolas Van Dyk, le principal compositeur et guitariste du groupe Redemption a été diagnostiqué comme étant atteint d'une forme de cancer du sang supposément incurable. Je me considère chanceux de ne jamais avoir reçu un diagnostic médical de mort imminente car j'imagine que ça doit être terrible. Par contre, dans les moments difficiles que j'ai vécu, j'ai réalisé que j'aurais pu très bien y laisser ma peau. L'album "This Mortal Coil" est à propos des sentiments ressentis lorsqu'on a vu notre mort de près.

Il y a des textes dans les albums de Redemption qui sont avec moi tous les jours. Par exemple, "Now I know, I've got to believe.", tiré de la dernière chanson de l'album "The Fullness Of Time". En fait, j'avais compris ça avant de le lire suite à ce que j'ai vécu. Mais quand je l'ai lu, ça m'a fait beaucoup de bien de savoir que quelqu'un d'autre le comprenait aussi. Comme j'ai déjà écrit ailleurs dans mon site, le mot "foi" peut selon moi se définir en un seul mot, c'est-à-dire "croire". Avoir la foi s'est vital. Avant les moments difficiles que j'ai vécu, j'avais la foi mais je ne le savais pas car je n'avais jamais passé proche de la perde complètement. C'est la même chose pour la santé et la vie, il se peut qu'on ne réalise pas qu'on l'a et à quel point elle est fragile et précieuse parce qu'on a jamais passé proche de la perde. L'album "This Mortal Coil" c'est aussi à propos de ce qu'on retient de cette expérience et de profiter de la vie maintenant.

Neil Kernon a produit et enregistré l'album avec Nick. À mes oreilles, en utilisant mon équipement audio, je dirais que la production est relativement près de l'excellence mais ne l'atteint pas en raison de quelques passages de quelques secondes. Bien qu'on perçoive une légère différence dans le son comparativement aux albums précédents, je trouve qu'ils auraient pu oser un peu plus à ce niveau. D'autant plus que Neil Kernon a participé dans les années 80 à la production de l'album "Rage For Order" de Queensrÿche considéré comme un classique et comme étant un album avec un son très spécial.

Les passages plus techniques qui nous mettent au défi qui n'étaient pas présents dans l'album précédent sont maintenant de retour! J'adore entre autres la chanson "Dreams From The Pit" qui comble mes attentes à ce niveau. Je dirais que le niveau progressif est revenu à celui de l'album "The Origins Of Ruin".

Au niveau des paroles, quand j'ai lu "I've returned to the road that I was on before this happened seems so long ago" provenant de la chanson "Departure Of The Pale Horse", c'est comme si les textes avaient atteint un niveau encore inégalé jusqu'à maintenant... Disons une masse critique de coïncidences... Par la suite, il y a eu une zone de turbulence dans ma vie. Je suis très heureux que le cheval pâle dont le cavalier s'appelle "Mort" a quitté Nick comme on peut lire à la dernière ligne ("And the pale horse departs") des paroles de la dernière chanson qui a pour titre "Departure Of The Pale Horse".

Si vous aimez Redemption, "This Mortal Coil" est un incontournable!
Concert enregistré le 14 septembre 2012 à Atlanta (USA). Disponible en combo DVD/CD. À l'heure des Blu-ray, c'est malheureux qu'on ait droit à seulement un DVD... Si au moins la production avait été top notch...
Après Sensory et Inside Out, Redemption signe maintenant avec l'étiquette Metal Blade. Je trouve ici que la production est meilleure que "This Mortal Coil". Par contre, au niveau de la qualité des compositions (musique et paroles), je préfère "This Mortal Coil". Bien que "The Art Of Loss" est quand même excellent. Tout dépendant de votre vécu et de vos goûts, il est fort possible que "The Art Of Loss" vous atteigne plus que "This Mortal Coil". Mais pour moi, ce n'est pas le cas.

Plusieurs guitaristes invités participent à l'album: Simone Mularoni (DGM, Lalu), Chris Poland (Megadeth, Damn The Machine), Marty Friedman (Megadeth) et Chris Broderick (Jag Panzer, Megadeth). Au chant, le chanteur invité John Bush (Anthrax, Armored Saint) participe à la chanson "Love Reign O'er Me" qui est une reprise de The Who.

J'aime bien le côté spirituel des paroles de Redemption. Dans la chronique de l'album "Outer Reality" du groupe Dreamlost, je vous ai parlé du film Dragonfly avec Kevin Costner paru en 2002 ainsi que du bonus qui accompagne le DVD du film. Ici, j'ai tout simplement le goût de vous mentionner un autre film spirituel que j'aime bien. Il s'agit du film "The Celestine Prophecy" paru en 2006. Le bonus du DVD du film est également intéressant. Le thème des masses critiques de coïncidences est encore plus développé comparativement au film Dragonfly.

Parlant de bonus, l'édition européenne limitée de "The Art Of Loss" contient un Bonus CD avec différents mix et une chanson avec la participation de Parker au chant, la fille de Nicolas Van Dyk. La chanson s'intitule "Say Something" et est une reprise de A Great Big World.

Accueil