Symphony X

États-Unis

Symphony X (1994)
The Damnation Game (1995)
The Divine Wings Of Tragedy (1997)
Twilight In Olympus (1998)
V (2000)
Live On The Edge Of Forever (2001)
The Odyssey (2002)
Paradise Lost (2007)
Iconoclast (2011)
Underworld (2015)

C'est le seul album avec le chanteur Rod Tyler. La définition du style du groupe commence déjà à prendre naissance sur cet album mais on ressent un manque de maturité. C'est quand même un bon début.
Ici, le chanteur Russell Alen prend la relève. Le chanteur et la musique sont bien meilleurs que le premier album. On pourrait décrire le style comme étant un mélange de Yngwie Malmsteen et de Dio (pour la voix du chanteur) mais plus progressif et symphonique. C'est très bien pour préparer la venue du prochain album...
Le style est semblable à l'album précédent mais la qualité est de beaucoup supérieure et ça dégage plus d'énergie. C'est un excellent album.
Prenez "The Divine Wings Of Tragedy" et ajoutez y plus d'émotions et de mélodie sans diminuer la qualité. C'est un CD essentiel.
Un album concept où un soupçon de power metal et de l'ambiance s'ajoutent au style comparativement au CD précédent. C'est un classique essentiel.
Excellente performance live par ces virtuoses. Par contre, le son est plutôt bon qu'excellent.
Comparativement à "V", il y a moins d'ambiance, c'est plus cru, plus heavy et le chanteur a une voix un peu plus agressive par moments. La version limitée inclut une nouvelle version de la chanson "Masquerade". Voici un album qui est un classique essentiel.
Comme pour l'album "The Odyssey", Russell Allen a une voix agressive par moments. Dans ma critique de l'album "V", je parle de l'ajout d'un soupçon de power metal. Ici, c'est plutôt une forte dose. Mais ça demeure quand même progressif mais moins que l'album "The Divine Wings Of Tragedy" par exemple. "The Divine Wings Of Tragedy" est paru 10 ans plus tôt et je peux confirmer maintenant que c'est un classique essentiel. "Paradise Lost" est aussi un album essentiel et possiblement un futur classique.
Les titres que vous voyez dans la liste déroulante sont ceux de l'édition limitée de deux disques qui comprend 3 bonus tracks et non 5, comparativement à l'édition standard. "Paradise Lost" n'est finalement pas devenu un classique pour moi. Je crois que la dose power prend trop de place au détriment de la dose progressive. Mais ça c'est une question de goût. "Iconoclast" est pas mal dans le même style que "Paradise Lost". J'aime quand même "Iconoclast" et je le trouve excellent mais je suis nostalgique des albums studio de 1997 à 2002.

Accueil